Accueil / Articles / L’adéquation de grue
Chute d'une grue à tour
Chute d'une grue à tour

L’adéquation de grue

L’arrêté du 1er mars 2004 relatif à la vérification des équipements de travail utilisés pour le levage de charge impose qu’un « examen d’adéquation de grue » soit réalisé avant l’installation de celle-ci. Au-delà, la réglementation est assez floue et ne précise pas le contenu de ce document.

On nomme donc « examen d’adéquation » ou « adéquation de grue » un document qui englobe toutes les vérifications et notes de calcul permettant de justifier que la grue sera installée et utilisée dans des conditions assurant la sécurité de tous.

Chute d'une grue à tour
Chute d’une grue à tour

L’étude des charges à lever

Il s’agit ici de déterminer le bon modèle de grue. Beaucoup considèrent que c’est la charge en bout de flèche qui est déterminante. C’est un raccourci très risqué et qui s’avère être bien souvent erroné.

Pour une grue de 45 m de flèche, êtes-vous capable de dire spontanément quel est l’élément dimensionnant entre :

  1. une benne à béton de 2000 litres : 5.58 Tonnes à 45m
  2. une poutre préfabriquée : 7.90 Tonnes à 35m
  3. un escalier préfabriqué : 10.00 Tonnes à 26m

Pour répondre, examinons un abaque de grue (marque POTAIN, modèle MD 285)

MD285 abaqueTransposons cet abaque sous la forme d’une courbe. On s’aperçoit que la capacité de levage comporte un plafond, qui correspond à la charge maximale définie par la puissance des moteurs, puis la capacité décroit, mais pas linéairement.

CHAPITRE PREMIUM à retrouver dans le livre PREPARER UN CHANTIER DE BATIMENT


Le positionnement de la grue en plan

Le positionnement de la grue sur le terrain est important. Il est nécessaire de vérifier que la grue :

  • peut effectuer une giration complète sans heurter quoi que ce soit de mobile ou de fixe,
  • respecte à tout moment la distance de sécurité de 2 mètres devant la séparer de tout autre objet,
  • n’occasionne pas de gêne dans le fonctionnement des ouvrages voisins, du chantier ou des autres grues, appartenant ou non à son chantier.

Le positionnement doit également être logique au vue des charges à lever. Ainsi, on approchera toujours le plus possible une grue des escaliers ou poutres préfabriquées et de toute zone nécessitant des levages lourds.

Enfin, la position doit être judicieuse au vue des charges de travail. Une grue bien positionnée fera moins d’aller et venus et diminuera d’autant les risques occasionnés par ses mouvements (heurts, accrochages, interférences)


L’altimétrie de la grue

La hauteur sous crochet est contrainte par plusieurs éléments :

  • la hauteur des ouvrages à construire + hauteur des élingues + 2m de sécurité,
  • la hauteur des éléments avoisinants + 2m de sécurité,
  • la zone de vent,
  • le niveau d’assise,
  • les hauteurs disponibles chez le fournisseur de grue,

Ces éléments sont tous à prendre en compte, dans l’ordre indiqué.

Il est INDISPENSABLE de connaitre la « zone de vent » de votre chantier ! Le fournisseur de votre grue a défini, conformément à la norme EN 14439, les hauteurs sous crochet maximales en fonction de votre zone de vent. Vous ne pourrez en aucun cas les dépasser !

La combinaison de ces contraintes réduit très rapidement les possibilités qui vous sont ouvertes, et il arrivera souvent qu’un chantier nécessitant plusieurs grues soit dans l’incapacité de monter la plus haute car elle dépasse le plafond autorisé pour la zone de vent…


Les interférences

Il y a interférence dès lors qu’un moyen de levage intervient dans la zone de travail d’un autre moyen de levage. Il est obligatoire de posséder un système de gestion électronique des interférences. Ce dernier se charge de gérer la position de chaque chariot de grue et de permettre/interdire la giration des autres grues afin de respecter les distances de sécurité.

Les zones d’interférence doivent être réduites au minimum. Des zones trop étendues nuiront à la productivité, et les grutiers seront tentés de les désactiver trop souvent, ce qui occasionnera des risques accrus de heurt entre grues.


Les zones d’interdiction de survol en charge

Par définition, tout survol de charge en dehors des limites du chantier est interdit. C’est le système de gestion électronique des interférences qui gère ces zones.

Il est important de dissocier le « survol en charge » et le « survol hors charge ».

Lorsqu’elle est en « girouette », la giration de la grue est entièrement libre et peut être amenée à survoler les avoisinants. Puisqu’il s’agit d’une nécessité technique nécessaire à la stabilité de la grue, le « survol hors charge » ne peut généralement pas être refusé au chantier (sauf cas particulier).


Le système de fondations

Le modèle de grue, sa flèche, sa hauteur sous crochet, son type d’embase, la zone de vent et l’ensemble des caractéristiques évoquées jusque là doivent être définies et figées. Le fournisseur de grue est alors capable de vous fournir les « réactions » induites par la grue au niveau de son assise.

Ci-dessous, l’extrait d’un tableau de réaction d’une grue Potain.

Tableau de réactions d'une grue
Tableau de réactions d’une grue

Les données permettent de connaitre l’ensemble des efforts normaux et tranchants transmis par les patins, selon la direction du vent et pour une grue hors service ou en service.

Le cas le plus défavorable sert de donnée de dimensionnement. Ici, ce sont les données colorées en jaune et bleu.

Ces réactions doivent être communiquées à un bureau d’étude béton armé qui, au regard du rapport de sol et d’éventuels sondages complémentaires, va définir le ferraillage et les dimensions du système de fondation de votre grue.


Tutoriel vidéo complet

Conclusion

Il est important de comprendre qu’une grue est un système instable qui ne tient debout que grâce aux contrepoids de pied et de contreflèche. Une assise défaillante ou un défaut d’adéquation de grue sont les causes principales des chutes de grue. La gravité de tels accidents n’a d’égal que leurs retombées médiatiques désastreuses…

Cet article est inspiré du livre
PREPARER UN CHANTIER DE BATIMENT

preparer-un-chantier-de-batiment 
  • 1 Livre complet
  • 1 Cahier d'exercices
  • 1 an de vidéos
  • 1 épreuve de 90 questions
  • 1 attestation d'aptitude à la clé
  • Livré en une minute dans votre boite mail !

Paiement sécurisé par stripe-paiement Je préfère utiliser Paypal

En commandant, vous acceptez les conditions générales de vente et d'utilisation et le renoncement à votre droit de rétractation dû à la nature numérique et personnalisée du produit.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A propos de Clément VALENTE

Clément VALENTE est ingénieur méthodes expert en préparation de chantier depuis plus de 10 ans, formateur dans plusieurs écoles supérieures et instituts de formation, je suis également l’auteur des livres PRÉPARER UN CHANTIER DE BÂTIMENT et BIM & BTP / Construire grâce à la maquette numérique.

A lire également

La saturation de grue

La saturation de grue

Table des matières[...]La version complète de cette vidéo est réservée aux lecteurs de PRÉPARER UN …

Faire des modes opératoires

Faire des modes opératoires

Table des matières[...]La version complète de cette vidéo est réservée aux lecteurs de PRÉPARER UN …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *