Accueil / Articles / Définir une organisation de chantier
Définir une organisation de chantier
Définir une organisation de chantier

Définir une organisation de chantier

Voici le contexte : vous êtes en phase d’étude de prix, vous venez de recevoir le DCE. Vous ne connaissez donc pas le dossier.
Vous ne savez pas quel sera le prix de vente et encore moins comment le chantier sera organisé (nombre de grues, etc.)

Et pourtant, vous avez besoin de prendre rapidement des hypothèses sur :

  1. le nombre de grues,
  2. l’effectif moyen,
  3. l’amplitude journalière de travail,
  4. la possibilité ou non d’optimiser le planning.

Car de ces hypothèses vont découler un bon nombre de budgets : main d’œuvre, matériel, encadrement.

Il existe un moyen simple et rapide d’estimer toutes ces informations… Suivez le guide !

Définir une organisation de chantier
Définir une organisation de chantier

Première partie : estimation du budget main d’œuvre

Pré-requis

Vous devez au préalable analyser la DPGF / le DQE pour cumuler certaines lignes et obtenir :

  • Le volume total de béton y compris gros bétons et bétons de propreté
  • La surface totale de plancher y compris dallages et dalles portées

Estimation au ratio heures / m3 de béton

Valeur habituelle moyenne de ce ratio : 5,20 à 5,70 h / m3

Estimation au ratio heures / m2 de plancher

Valeur habituelle moyenne de ce ratio : 2,00 à 2,40 h / m²

Faites les deux calculs et retenez la valeur moyenne


Deuxième partie : estimation du nombre de grues

Pour bien comprendre cette partie, il est recommandé d’avoir attentivement lu l’article sur la saturation de grue.

La saturation d’une grue dépend directement du volume d’heure quotidien d’un chantier (ce sont des hommes qui sollicitent la grue !).

Il existe donc un corrélation directe entre le budget main d’œuvre estimé et le nombre de grues.

Pré-requis

Vous devez analyser le CCTP, le PGC ou tout autre document susceptible de contenir cette information dans le DCE :

  • La durée totale du gros œuvre entre le début des fondations et la fin des derniers ouvrages.
    Cette durée sera convertie en nombre de jours ouvrés (5 jours / semaine), déduction faite des jours fériés.

Calcul du nombre de grues

Le calcul se fait en deux temps :

  1. On cherche le volume horaire journalier du chantier en heures de main d’œuvre / jour
    Main d’œuvre quotidienne = Budget main d’œuvre estimé / Nombre de jours ouvrés travaillés
  2. On divise cette valeur par le seuil habituel de 125 heures / jour / grue
    Nombre de grue =  Main d’œuvre quotidienne / 125

Faites le calcul et retenez soit le nombre entier supérieur soit l’inférieur
Notez la valeur décimale sur un Post-it, elle servira !


Troisième partie : estimation de la charge de grue

Le seuil précédemment évoqué est valable pour une amplitude de travail de 8 heures de grue par jour.

Il suffit de faire un produit en croix pour obtenir l’amplitude de travail réelle :

  • Charge de grue = Valeur décimale du nombre de grue   x   8   /   Nombre entier de grues retenu
    Le résultats est exprimé en heures de grue par grue (hG/grue).

Quatrième partie : optimiser la durée du planning

Si la charge de grue est différente de 8 heures / grue / jour, alors cela a un impact sur le planning.

On calcule donc la nouvelle durée du planning permettant de saturer la grue sur 8 heures :

  • Nouvelle durée = Ancienne durée  /  8  x  Charge de grue

Deux cas de figure se présentent alors :

  1. la nouvelle durée est supérieure à la durée prévue au DCE
  2. la nouvelle durée est inférieure à la durée prévue au DCE

Généralement, une durée supérieure ne sera pas acceptée par le client.
Si vous souhaitez conserver ce nombre de grue, vous devrez organiser votre production sur une amplitude supérieure à 8 heures (décalage d’équipes). Sinon, ajoutez une grue pour tomber dans le deuxième cas de figure :

Dans le cas ou la nouvelle durée calculée est inférieure, alors il faudra proposer une réduction de délai. L’intérêt économique est grand. Une réduction du délai intéressera tout le monde : vous faites des économies sur les frais de chantier, le client fait des économies sur les éventuels frais intercalaires liés à son emprunt immobilier.


Conclusion

Prendre les bonnes hypothèses dès le début de l’étude est une nécessité. A défaut d’avoir réalisé ce travail, l’étude de prix ne sera ni économique ni pertinente.

Au mieux vous dérocherez le chantier et les équipes travaux payeront les pots cassés, au pire vous ne décrocherez pas le chantier car un concurrent aura lui réalisé ce travail d’optimisation de l’offre…

 

Cet article est inspiré du livre
PREPARER UN CHANTIER DE BATIMENT

preparer-un-chantier-de-batiment 
  • 1 Livre complet
  • 1 Cahier d'exercices
  • 1 an de vidéos
  • 1 épreuve de 90 questions
  • 1 attestation d'aptitude à la clé
  • Livré en une minute dans votre boite mail !

Paiement sécurisé par stripe-paiement Je préfère utiliser Paypal

En commandant, vous acceptez les conditions générales de vente et d'utilisation et le renoncement à votre droit de rétractation dû à la nature numérique et personnalisée du produit.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A propos de Clément VALENTE

Clément VALENTE est ingénieur méthodes expert en préparation de chantier depuis plus de 10 ans, formateur dans plusieurs écoles supérieures et instituts de formation, je suis également l’auteur des livres PRÉPARER UN CHANTIER DE BÂTIMENT et BIM & BTP / Construire grâce à la maquette numérique.

A lire également

Faire une rotation de banches

Faire une rotation de banches

Table des matières[...]La version complète de cette vidéo est réservée aux lecteurs de PRÉPARER UN …

Le budget main d'oeuvre d'un chantier

Le budget main d’oeuvre

Table des matières[...]La version complète de cette vidéo est réservée aux lecteurs de PRÉPARER UN …

6 commentaires

  1. il doit y avoir une erreur sur le ratio:

    Estimation au ratio heures / m3 de béton
    Valeur habituelle moyenne de ce ratio : 2,00 à 2,40 h / m3

    Estimation au ratio heures / m2 de plancher
    Valeur habituelle moyenne de ce ratio : 5,20 à 5,70 h / m²

    car dans le livre c’est l’inverse…

  2. bonjour ,
    Est il possible d’avoir le détail du ratio heures/m3 de béton, et ratio heures/m2 de plancher ?

    • Bonjour. Ces ratios sont des valeurs globales, issues de retours de nombreux chantiers pour lesquels il a été fait deux calculs simples : le nombre total d’heures consommées divisé par la surface totale de dalle et le nombre total d’heures consommées divisé par le volume total de béton.

  3. bonjour,
    L’estimation au ration heures/m3 de béton prend t-il en compte :
    le coffrage et décoffrage ?

    • Comme expliqué ci-dessus, en tant que ratios “global” ils tient compte de toutes les sous étapes qu’il englobe, et donc le coffrage/décoffrage. Ces ratios permettent d’estimer la volume total de main d’œuvre d’un chantier, tous ouvrages confondus, sur la base de deux quantités globales : STP et m3 de béton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *