Accueil / Articles / Grues à tour : Normes de conception & Vent
Chute d'une grue
Chute d'une grue

Grues à tour : Normes de conception & Vent

Tous les abaques de grues précisent la norme utilisée pour calculer les informations fournies : hauteur maximale, réactions, lestage en pied de grue… Pour une même grue, si la norme de référence est différente, chacun de ces paramètres sera modifié.

Mais de quoi parle-t-on lorsque l’on évoque les normes FEM 1001, EN 14 439

Chute d'une grue
Chute d’une grue

Finalité de ces normes

Les normes de conception générale des grues à tour répondent à plusieurs exigences :

  1. la sécurité générale d’utilisation : accès, montage, commandes, équipements de sécurité
  2. la résistance mécanique : résistances aux actions et contraintes exercées sur les éléments ainsi que les réactions transmises au sol
  3. la stabilité : assurer la stabilité de la grue au vent et lors de la manipulation de charges

Le cadre normatif Européen évolue. Les normes nationales sont progressivement remplacées par des normes européennes. Voici la chronologie d’évolution des normes en vigueur en France :

Evolution des normes des grues
Évolution des normes des grues

… et comme vous le constatez, l’évolution n’est pas encore terminée, on se dirige vers une révision de la toute récente norme EN 14 439.


Conséquence des nouvelles normes

Les normes tendent à accroitre la stabilité et la sécurité d’utilisation des grues à tour. Comme l’explique ce croquis, à modèle de grue équivalent, la norme EN 14439 impose :

  • une augmentation du nombre de lests en pied à hauteur identique,
  • une réduction de la hauteur sous crochet maximale autorisée.

Ce qui a des conséquences économiques :

  • une augmentation des réactions sur les semelles de fondation (efforts normaux + tranchants),
  • une augmentation du nombre de transports de lests,

 

Conséquences de la norme En14439
Conséquences de la norme En14439

Le vent

La zone de vent doit être contrôlée avant tout montage de grue.

Carte des zones de vent
Carte des zones de vent

Elle est à combiner à une recherche d’ « effets de site ». Le but est définir si les vents normalisées « C » et « D » définis sur la carte ci-dessus sont applicables ou si l’environnement particulier du chantier conduit à retenir des vitesses de vent supérieures. (effets de site)

Effets de site liés au vent
Effets de site liés au vent

Cette étude d’effets de site n’est pas réglementairement obligatoire à ce jour ! Si l’entreprise estime avoir les compétences en interne pour apprécier et définir l’impact d’un effet de site sur les vitesses de vent, elle est dans son plein droit (il s’agit à mon sens d’une grande lacune réglementaire).

Le graphique ci-dessous superpose les différents profils de vents normalisés. Il permet de lire la vitesse de vent en fonction de la hauteur. En noir : l’ancienne norme FEM 1001,  en couleurs : la nouvelle norme EN 14 439.

Graphiques des vitesses de vent
Graphiques des vitesses de vent

La nouvelle norme est bien plus réaliste : fini le graphique en « escalier » qui n’avait aucune justification logique.

On s’aperçoit que les zones C, D (et E) sont suivies d’un nombre : 25 ou 50. Il s’agit de l’intervalle de répétition : période de référence d’enregistrement des vents maximaux. L’intervalle de répétition minimal à respecter par tous les constructeurs de grues et donc de 25 ans. Toutefois, les contrôleurs techniques tendent à ne retenir que les zones de vent C50 et D50.


Quelle norme faut-il respecter pour ma grue ?

C’est là que tout se complique ! Selon la date de fabrication de la machine et selon si l’on parle de réactions ou de hauteur de grue, cela varie !
CHAPITRE PREMIUM à retrouver dans le livre PREPARER UN CHANTIER DE BATIMENT


Conclusion

La tempête Xynthia et les autres “accidents climatiques” ont conduit à une réflexion à l’échelle européenne sur la sécurité des ouvrages instables que sont les grues. La norme EN 14 439 est en place depuis 2010, elle n’est encore pas appliquée pour toutes les machines, et prochainement la norme EN13001-2 va arriver avec son lot de nouveautés et devra être respectée à son tour par les constructeurs et nous même…
…en espérant qu’elle prévaudra sur toutes les normes existantes afin que l’on évite de cumuler les normes !

Cet article est inspiré du livre
PREPARER UN CHANTIER DE BATIMENT

preparer-un-chantier-de-batiment 
  • 1 Livre complet
  • 1 Cahier d'exercices
  • 1 an de vidéos
  • 1 épreuve de 90 questions
  • 1 attestation d'aptitude à la clé
  • Livré en une minute dans votre boite mail !

Paiement sécurisé par stripe-paiement Je préfère utiliser Paypal

En commandant, vous acceptez les conditions générales de vente et d'utilisation et le renoncement à votre droit de rétractation dû à la nature numérique et personnalisée du produit.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A propos de Clément VALENTE

Clément VALENTE est ingénieur méthodes expert en préparation de chantier depuis plus de 10 ans, formateur dans plusieurs écoles supérieures et instituts de formation, je suis également l’auteur des livres PRÉPARER UN CHANTIER DE BÂTIMENT et BIM & BTP / Construire grâce à la maquette numérique.

A lire également

La saturation de grue

La saturation de grue

Table des matières[...]La version complète de cette vidéo est réservée aux lecteurs de PRÉPARER UN …

Faire des modes opératoires

Faire des modes opératoires

Table des matières[...]La version complète de cette vidéo est réservée aux lecteurs de PRÉPARER UN …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *